Quel est le lien entre l’équilibre acido-basique et le psoriasis ?

Publié le : 10/10/2019 08:48:34
Catégories : Psoriasis-Eczéma Rss feed

Quel est le lien entre l’équilibre acido-basique et le psoriasis ?




SOMMAIRE

Cliquez sur la partie qui vous intéresse

Qu’est-ce que l’équilibre acido-basique de l’organisme ?
Que se passe-t-il lorsque l’organisme n’est plus capable de maintenir l’équilibre acido-basique ? 





L’organisme doit gérer en permanence les apports basiques et les apports acides liés à notre alimentation ou à notre métabolisme. Notre santé, le bon fonctionnement de notre système immunitaire, le déclenchement de maladies de peau tel que le psoriasis, dépendent de l’aptitude de notre organisme à maintenir cet équilibre.



Qu’est-ce que l’équilibre acido-basique de l’organisme ?

Vous avez très certainement déjà entendu parler du pH ? Le pH de l'organisme est étroitement lié avec la notion d'équilibre acido-basique. Mais qu’est que cela signifie réellement ?

Le potentiel hydrogène, ou pH, mesure l’acidité ou la basicité d’une solutionDans un milieu aqueux à 25 °C, si le pH est égal à 7, on parlera de « pH neutre ». Une solution avec un pH inférieur à 7 est acide (trop acide) et une solution avec un pH supérieur à 7 est basique. Et plus le milieu est acide, plus c’est irritant et même agressif. 

Les constituants de nos cellules ne fonctionnent de manière optimale qu’à un pH donné. En effet, dans l’organisme, le pH sanguin est constant et se situe entre 7,36 et 7,42. Si celui-ci varie, les cellules ne peuvent plus assurer leur rôle et leurs fonctions. Heureusement, les choses sont bien faites et notre organisme veille à maintenir constamment son équilibre acido-basique (Acide-base) en utilisant des systèmes tampons et de régulation très performants. Pour lutter contre les facteurs de variation et se débarrasser des déchets acides, les reins et les poumons jouent un rôle primordial.

L'activité des reins et des poumons, primordiale pour assurer l'équilibre acido-basique.

Les reins veillent à éliminer les acides forts : ces acides proviennent surtout de la dégradation des protéines animales. Les poumons se chargent quant à eux d’éliminer les acides faibles qui proviennent principalement de la dégradation des protéines végétales. Enfin, la peau joue le rôle d’émonctoire secondaire en participant à l’élimination des déchets acides par le biais de la transpiration.

Mais l’activité des reins et des poumons est limitée en quantité. Il faut donc éviter de les surcharger pour ne pas rompre l’équilibre acido-basique.



Que se passe-t-il lorsque l’organisme n’est plus capable de maintenir l’équilibre acido-basique ? 

Qu'est ce que la rupture de l'équilibre acido-basique ?

Un aliment peut être soit acide, soit basique. Lorsque le corps reçoit et produit plus de déchets acides qu’il ne peut en éliminer (les reins et les poumons ayant une activité limitée), l’équilibre acido-basique est rompu. Notre mode de vie actuel ainsi que l’alimentation moderne soumise par l’industrie agro-alimentaire constituent les facteurs principaux d’un excès d’acidité dans notre organisme. Notre alimentation est en effet composée principalement d’aliments acides alors qu’une alimentation idéale exige une consommation plus importante d’aliments basiques tels que les légumes, les fruits, les fruits secs ou les huiles vierges extraites à froid que d’aliments acides. Parmi les aliments acides nous retrouvons les protéines animales à savoir les viandes et les produits laitiers que nous consommons en excès, ainsi que les sucreries ou encore le café, l’alcool et le tabac. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les fruits tels que le pamplemousse ou le citron sont des aliments basiques et non acides !

L'organisme n'est plus capable de maintenir l'équilibre acido-basique, par conséquent, celui-ci est rompu. Les acides en excès sont transportés par le sang et stockés dans le tissu conjonctif, qui soutient et relie les organes entre eux. A long terme, cela affecte le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules. Pour se défendre et rééquilibrer les choses, l’organisme va puiser dans ses réserves des molécules neutralisantes ; par exemple le carbonate de calcium, le magnésium, le potassium. Cependant, à termes, ces prélèvements répétés de réserves minérales rendent le corps malade. Les « pillages » de minéraux alcalins ne peuvent bien évidement par durer longtemps sans conduire à une déminéralisation progressive de l’organisme. Cette déminéralisation se traduit par une mauvaise assimilation des nutriments et une mauvaise gestion des toxines.

 

Comprendre le lien entre la rupture de l’équilibre acido-basique et le psoriasis ?

En raison de ce déséquilibre acido-basique (agression des acides et déminéralisation), le système immunitaire s’en trouve affaiblit et par conséquent ne défend que faiblement le corps. Cela constitue un terrain propice à l’apparition de nombreuses maladies :  la peau et les muqueuses, irritées et agressées, ne sont plus capables de remplir leur rôle contre les infiltrations microbiennes, les tissus sont irrités et inflammés.

Par ailleurs, les avancées médicales et scientifiques nous permettent aujourd’hui de savoir que le psoriasis est une maladie génétique déclenchée par de nombreux facteurs. On retrouve principalement deux types de facteurs déclencheurs du psoriasis :

-Le stress, l’anxiété, le vécu d’un choc émotionnel. Découvrez également notre article sur le psoriasis et le stress.
-Des fonctions digestives déficientes

Dans un milieu acide, la nervosité, le stress, la dépression et l’anxiété se développent. Aussi, les individus dont l‘équilibre acido-basique n’est pas respecté sont souvent confrontés à des problèmes de digestion : reflux gastriques, ballonnements, brûlures d’estomac. Il existe donc un lien très étroit entre le déclenchement du psoriasis et l’équilibre acido-basique. Voir notre article sur les pruneaux et leurs valeurs nutritives.

 

Conclusion

Aujourd’hui, il est de la responsabilité de chacun, de tout mettre un œuvre pour maintenir cet équilibre. Maintenir un taux d’acidité aide l’organisme à fonctionner harmonieusement. Pour donner un petit coup de pouce à votre organisme, les Laboratoires Mascareignes ont développé pour vous des gélules Detox et Zen. Ces gélules à base de plantes (tilleul, mélisse, escholtzia, radiola) aident l’organisme à agir sur les facteurs déclencheurs du psoriasis en procurant une sensation d’apaisement et de bien-être et en participant au bon fonctionnement de vos fonctions digestives. De quoi se sentir bien naturellement.

Bibliographie

Passeport santé, le régime acido-basique
Havea, Causes, signes et risques d'un déséquilibre acido-basique
Réseau international du mieux être, Laissez vous la place à la maladie en lui offrant un milieu acide ?
Phytonut, Etes-vous en acidose ? 
Bbkdum, L'équilibre acido-basique

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)